IRM

Madame, Monsieur, votre médecin vous a adressé(e) à notre institut pour une IRM.



Vous êtes porteur d’un neurostimulateur ou d’une pompe à insuline ?

Cliquez ici




 Porteurs de pacemakers / défibrillateurs



Choisissez votre examen

Explication de la technique

IRM veut dire imagerie par résonance magnétique. Le mot magnétique indique que l'appareil comporte un gros aimant. Le mot résonance indique que l'appareil utilise des ondes de radiofréquence, faisant vibrer les noyaux d'hydrogène contenus dans tous les atomes du corps humain; ceux-ci vont émettre à leur tour un signal qui sera traité par un ordinateur puissant pour générer ainsi des images détaillées des organes. Cette technique a prouvé une efficacité sans pareille dans de très nombreuses anomalies du corps humain.



Préparation à l'examen

Vous n'avez pas besoin d'être à jeun, sauf indication contraire de notre secrétaire lors de la prise de rendez-vous.


Pour IRM cérébrale, ni maquillage, ni bijoux.


A votre arrivée, il sera très important de nous signaler si vous êtes porteur d'un pacemaker ou d'un autre dispositif électro-stimulé (stimulateur médullaire, pompe à insuline, implant cochléaire, etc.), si vous avez été opéré(e) du cœur (prothèse valvulaire), si vous portez du matériel orthodontique en métal, ou si à votre connaissance vous avez des corps étrangers métalliques au niveau des yeux ou à l'intérieur du crâne.


Vous devez être à jeun au minimum 3 heures avant l’examen.



Déroulement de l'examen

Avant l'examen, on vous demandera de retirer vos vêtements, y-compris le soutien-gorge, vos lunettes, ainsi que tous les bijoux, agrafes métalliques, et barrette de cheveux. Vous laisserez dans le casier à clé de votre cabine vos bijoux, montre, porte-monnaie, cartes à bande magnétique, clés, et ainsi que votre téléphone portable. Vous entrerez dans une salle qui restera fermée pendant l'examen.


Vous serez allongé(e) sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel. Nous communiquerons avec vous grâce à un micro, et les techniciens seront tout près de vous, derrière une vitre, vous verront, et vous entendront pendant tout l'examen. Si vous voulez nous appeler ou en cas d'angoisse ou d'autre problème, vous pourrez utiliser une sonnette que l'on placera dans votre main. A tout moment, il sera possible d'intervenir ou d'interrompre l'examen.


L'examen IRM dure en moyenne entre 20 et 30 minutes. Vous devrez rester parfaitement immobile, et dans certains cas arrêter de respirer pendant quelques secondes. La machine étant relativement bruyante, vous recevrez des tampons auriculaires. Certains examens nécessitent une injection intraveineuse de produit de contraste. L'IRM n'est pas douloureuse, l'examen est parfois ressenti comme assez long par le patient et le bruit des séquences peut être désagréable. Un sentiment de malaise, par crainte d'être enfermé (claustrophobie) est un problème connu. Il est possible de le réduire par des explications ou d'autres moyens simples, sans traitement. Si nécessaire, une prémédication par un comprimé sédatif avalé une demi-heure avant l'examen est possible (attention, il ne sera pas possible de conduire une voiture après l'examen!). S'il est nécessaire d'injecter du produit de contraste (Gadolinium), l'injection est généralement bien supportée, des réactions peu importantes sont rares, et les réactions allergiques graves sont exceptionnelles.



Grossesse et allaitement

Bien que la plupart des études évaluant la sécurité de l'IRM pendant la grossesse ne montrent pas d'effet secondaire, en principe on évite de faire une IRM pendant la grossesse (sauf cas d'urgence), notamment lors du premier trimestre. Le Gadolinium intraveineux (produit de contraste injecté lors de certaines IRM) est contre-indiqué pendant la grossesse et ne doit être utilisé qu'en cas d'extrême nécessité. L'injection intraveineuse de Gadolinium ne pose pas de problème lors de l'allaitement, il n'y a donc pas de nécessité d'interrompre l'allaitement.



Résultats

Les images de votre examen vous seront remises après celui-ci (sur CD) et les résultats préliminaires vous seront transmis par le médecin radiologue avant votre départ. Le rapport définitif, établi après une analyse sur ordinateur, sera envoyé par fax à votre médecin dans les heures qui suivront.

Explication de la technique

L’arthrographie est une technique radiographique qui permet de visualiser les articulations grâce à une injection de produit de contraste à base de gadolinium et d’iode pour l’arthro-IRM sous contrôle fluoroscopique. Elle permet de mettre en évidence des petites lésions, telles des déchirures, dans les articulations. Elle est principalement utilisée pour l’épaule, le genou, la hanche, le coude le poignet et la cheville.


L'arthrographie est un examen interventionnel.



Préparation à l'examen

Au cas où vous seriez claustrophobe il serait opportun que vous nous le signaliez lors de la prise de rendez-vous afin que nous vous proposions la prise préalable d’un médicament qui vous permettra d’être plus détendu lors de l’examen. Attention l’ingestion d’une telle substance signifiera que vous serez dans l’impossibilité de conduire durant les heures suivant la réalisation de l’examen. L’usage des transports publics ou d’un accompagnant est dans ce cas indispensable.


Toute allergie, qu’elle soit médicamenteuse, alimentaire ou autre doit être signalée au technicien ou à la technicienne réalisant l’examen lorsqu’il ou elle vous installera en cabine

Vous devez être à jeun au minimum 3 heures avant l’examen.



Déroulement de l'examen

Avant l'examen le technicien, ou la technicienne, vous conduira dans une cabine où on vous posera quelques questions relatives à l’examen et à ses contre-indications et on vous expliquera brièvement son déroulement. Il vous sera demandé de vous dévêtir en fonction de la zone à examiner. Une fois installé(e), le radiologue appliquera un champ stérile sur la région à ponctionner. Une anesthésie locale sera pratiquée puis l’injection de produit de contraste sous contrôle radioscopique dans l’articulation. Des radiographies standards seront ensuite réalisées avant de vous rendre soit au scanner soit à l’IRM.


L'examen (l'injection et l'IRM) dure environ 1 heure.



Grossesse et allaitement

L’examen IRM ne doit pas être réalisé durant le premier trimestre de la grossesse (sauf en cas d'urgence). L’utilisation des rayons X est proscrite pendant le premier trimestre de la grossesse (sauf en cas d'urgence). Le gadolinium et l’iode (produits de contraste injectés lors des arthrographies) est contre-indiqué pendant la grossesse et ne doit donc être utilisé qu'en cas d'extrême nécessité.


L’iode et le gadolinium n’interfèrent pas à l’allaitement et ne nécessite donc pas d’interruption de celui-ci.



Résultats

Les images de votre examen vous seront remises après celui-ci (sur CD) et les résultats préliminaires vous seront transmis par le médecin radiologue avant votre départ. Le rapport définitif, établi après une analyse sur ordinateur, sera envoyé par fax à votre médecin dans les heures qui suivront.